Les ados vapotent «à donf»

- Dans les préaux des cycles d’orientation, les jeunes cèdent à la mode de la e-cigarette.
- Rien n’encadre la vente et la consommation de ce produit dans les cantons de Genève et Vaud.
- Un projet de loi fédérale, visant à réguler la vente de tabac et de e-cigarette, est en cours.

Les ados vapotent car pour eux c’est «franchement style» et ludique. PASCAL BITZ

Les ados vapotent car pour eux c’est «franchement style» et ludique. PASCAL BITZ

«Tous mes potes vapotent! c’est stylé et c’est très facile d’en acheter!», s’exclame Quentin*, un ado de 13 ans. Même constat pour Léa*, 12 ans. «Mes copines trouvent ça cool de vapoter et c’est mieux que la cigarette normale. C’est moins nocif et y’a plein de goûts différents». A bien écouter ces ados, l’usage de la cigarette électronique se banalise dans les préaux d’école. Surtout que les parfums proposés ont de quoi faire rêver ces grands enfants: cerise, vanille, fraise tagada ou autre Marshmallow. A l’abri des regards des adultes, ils sont donc de plus en plus nombreux a braver ce nouvel interdit: la e-cigarette.

Pas de mesure prise à l’école

Au Département de l’instruction publique de Genève et de Vaud (DIP), on précise qu’il est interdit de fumer dans les préaux. C’est une directive basée sur le principe de précaution qui le stipule. En revanche aucun programme de sensibilisation à la e-cigarette n’est en cours. «La question est abordée sur le même plan que le tabac. Nous ne voyons pas matière à aborder le vapotage sous un angle spécifique, sauf quand il s’agit de répondre aux questions des élèves», explique Pierre-Yves Aubert, directeur du pôle promotion de la santé au DIP. Pourtant, le problème est sérieux. Aucune loi n’encadre la vente de ces produits.

Vide juridique

«Pour les jeunes, c’est facile de se procurer une e-cigarette et des liquides sans nicotine, précise Jean-Paul Humair, médecin directeur au CIPRET-Genève. Il n’existe pas d’âge légal limite à Genève, comme pour le tabac. C’est l’un des quatre cantons qui n’ont aucune réglementation en la matière. Seul obstacle: le prix de l’achat initial de la cigarette électronique sans recharge. Il faut compter entre 40 et 120 francs». Du côté du Département de la santé, on précise qu’à part le frein du prix, la seule restriction qui existe à ce jour concerne la vente de liquides avec nicotine.

Le contrôle commercial

Un laxisme qui permet aux pharmacies, bureaux de tabac et magasins spécialisés de vendre des e-cigarettes à des gosses en toute légalité. Les revendeurs pratiquent le prix qu’ils veulent sur les liquides qui ne sont soumis à aucune taxe. Même problème du côté de l’étiquetage qui est parfois aléatoire comme le souligne Jean-Paul Humair. Pour remédier à cette situation, un projet de loi fédéral est actuellement en procédure de consultation (voir encadré).

Manque de recul

En attendant son entrée en vigueur, le phénomène prend de l’ampleur. «C’est difficile d’évaluer le risque qu’entraîne l’utilisation de ces cigarettes électroniques. Vont-elles protéger les jeunes de la vraie cigarette ou plutôt les inciter à y céder? La question reste ouverte», affirme Jean-Paul Humair. Pour le père de Quentin, la réponse est claire: «A choisir, je préfère que mon fils fume la e-cigarette plutôt que le tabac normale. Au vu de l’état actuel des recherches, elle reste moins nocive pour sa santé. Le mieux, c’est encore qu’il ne fume pas et ne vapote pas».

*Prénoms fictifs

Loi fédérale sur les produits du tabac

NB • La loi sur les denrées alimentaires est actuellement révisée pour être adaptée au droit européen. Elle permettra, entre autre, de distinguer les denrées alimentaires des produits du tabac et d’unifier la réglementation dans tous les cantons. Les cigarettes électroniques contenant de la nicotine seront désormais inscrites dans la loi sur les produits du tabac et pourront être vendues en Suisse. Point important, une interdiction de vente aux mineurs figurera également dans la loi. Les dispositions concernant la publicité et la vente seront complétées de façon à mieux protéger la population, et en particulier les jeunes, des effets néfastes du tabagisme. Elle réglera également la mise sur le marché, la publicité, la vente et l’information sur les risques pour la santé. Il faudra néanmoins attendre environ quatre ans avant son entrée en vigueur.

Votre avis nous intéresse. Mais GHI refuse toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l’honneur. Les propos racistes ou xénophobes, les menaces, injures ou autres incitations à la violence seront immédiatement supprimés de notre site. Nous vous invitons donc à toujours garder, en toute circonstance, un ton et des propos respectueux. GHI

Consulter nos petites annonces

Tous les articles

Edito

  • Le 19 juin, près de 16’000 fans ont chauffé l’ambiance lors du match Suisse-France. Et ce n’est pas fini.

    Ça marche!

Tous les articles

Décaillet

Tous les articles

L'Actu

Nos offres loisirs

Tarzan, une légende revisitée

CINÉMA

- Tarzan en a captivé des foules… Eh bien, voici la version cinéma de David Yates.

GAGNEZ 40 PLACES - Envoyez GHI TAR au 911 ou appelez le 0901 888 022,  code 10

(1fr.90/SMS ou appel), jusqu’au lundi 27 juin à minuit. Ou remplissez un coupon à nos guichets.

Le VTT est roi à La Clusaz

BIKE

- Envie de vous éclater cet été sur votre VTT? Alors prenez de la hauteur!

GAGNEZ 10 FORFAITS VTT - Envoyez GHI VTT au 911 ou appelez le 0901 888 022,  code 10.

(1fr.90/SMS ou appel), jusqu’au lundi 27 juin à minuit. Ou remplissez un coupon à nos guichets.

Inscription à la newsletter de GHI