Une énorme sphère lumineuse de 15 mètres illumine Plainpalais

PREMIERE MONDIALE – Sur la plaine dès la nuit tombée, un dôme émet de la lumière à intervalles réguliers. Ce projet intitulé « Breathe » invite à se connecter à soi-même.

  • DR

Dès la tombée de la nuit et jusqu’au 26 mai, une nouvelle  installation de « l’artiviste » genevois Dan Acher, Breathe vient nous rappeller l’importance de ralentir, d’ancrer nos vies dans l’instant présent, de nous reconnecter à nous-mêmes et au monde qui nous entoure. Les habitants peuvent ainsi observer un immense dôme, émettant de la lumière à intervalles réguliers, incitant à suivre ce rythme pour inspirer et expirer.

Cinq respirations par minute : c'est le rythme optimal que Breathe propose pour nous guider vers un état de détente et de connexion profonde au-delà de nos différences. J’aime l’idée qu’une installation artistique puisse se propager à travers la ville de façon aussi accessible explique Dan Acher. Genève, avec ses dimensions locales et internationales, est la ville idéale pour la première de Breathe. Dans un monde qui semble de plus en plus divisé, c’est une invitation à vivre une expérience collective et unificatrice autour d’une respiration partagée ».

Ensmble de la ville

Car le rythme apaisant de Breathe gagne l’ensemble de la ville : le jet d’eau, le Grand Théâtre de Genève, le musée Rath, le phare des Pâquis, le bâtiment de l’Organisation mondiale de la Santé et le Palais des Nations s’illuminent à l’unisson avec le dôme lumineux, comme autant d’invitations à ralentir pour prendre le temps de respirer.

En outre des activités proposées par l’association minds Genève - minds-ge.ch ont également lieu sur la plaine afin de permettre aux participants d’en savoir plus sur l’importance de la santé mentale et la pratique de la pleine conscience ou encore de découvrir plusieurs associations genevoises engagées pour le bien-être de la population.